2.0-utplacement by Itinéraire Bis

« 2.0utplacement by Itinéraire bis » – A la découverte de la version 2.0 de moi-même

 

« Et si ce licenciement n’était pas un échec mais bien l’occasion d’écrire une nouvelle page de mon histoire professionnelle ? »

 

L’outplacement est un « ensemble de services et de conseils offerts par l’employeur au travailleur qu’il licencie. Ce soutien logistique doit permettre au travailleur licencié de retrouver rapidement un nouvel emploi comme salarié ou comme indépendant ».

Comprendre et accepter pour passer sereinement à une nouvelle page professionnelle.

Au-delà de cet aspect « pratique » (soutien administratif), nous attachons une importance particulière à la manière dont le travailleur vit cette situation; nous l’accompagnons dans la compréhension de ce qu’il s’est passé et dans le deuil de son emploi, afin de pouvoir passer sereinement à une nouvelle histoire professionnelle (soutien psychologique). C’est également lors de cette première phase que nous travaillons la confiance en soi.

Pour ce faire, nous élaborons ensemble le profil de qualification (liste des compétences/détermination des forces et points d’attention) du candidat et nous validons sa future orientation professionnelle, de même que son futur projet professionnel. Nous identifions également les besoins en formation (et donc des mesures en qualification), le cas échéant.

Ces éléments constituent le socle de la stratégie de recherche d’emploi que nous mettons en place: amélioration/rédaction des CV et lettre de motivation, mise à jour (ou création) du profil Linkedin et d’un profil sur les sites ad hoc et dépôts/envois de candidatures percutantes via les canaux adaptés. Ensuite, un coaching durant les entretiens d’embauche est prévu; nous accompagnons également le candidat dans la négociation de ses conditions salariales et le conseillons sur les différents points de son contrat de travail.

Enfin, un accompagnement lors de sa prochaine entrée en fonction est prévu durant les mois suivant son entrée en fonction. 

  • L’outplacement peut se faire sous format individuel ou collectif, ou via un mix des 2.
  • Nous travaillons avec tous types de public : ouvriers, employés et cadres – sur l’ensemble de la région Liégeoise (« le grand Liège »).

Contactez nous pour la mise en pratique de l’outplacement d’un ou plusieurs de vos collaborateurs (conditions générales & tarifs, documents à faire parvenir à vos travailleurs, etc.).

Consultez nos Conditions générales.

Numéro d’agrément: W.SO.1565.

FAQ.

  • « Concrètement, moi, employeur, quelle procédure dois-je suivre? »
  • « Quel va être le déroulement de cette procédure? »
  • « A quoi va avoir droit le travailleur qui bénéficie de cet outplacement? »
    Le travailleur licencié reçoit 60 heures de reclassement professionnel.
    Le programme a une durée maximale de 12 mois, et est décomposée en 3 phases :
    1. au max. dans les 2 premiers mois de la date du début du programme : le travailleur doit au moins recevoir 20 heures de reclassement professionnel(*).

    Rem. : le travailleur peut aussi recevoir la totalité des 60 heures durant ces 2 premiers mois.  

    2. au max. dans les 4 mois qui suivent les 2 premiers mois : le travailleur doit au moins recevoir 20 heures de reclassement professionnel(*).

    Rem. : le travailleur peut aussi recevoir la totalité des 60 heures durant ces 6 premiers mois.

    3. au max. dans les 6 mois qui suivent les 6 premiers mois : le travailleur doit au moins recevoir 20 heures de reclassement professionnel(*).
    (*) sauf s’il a averti l’employeur par écrit recommandé ou remis avec accusé de réception qu’il a retrouvé un emploi salarié ou développé une activité indépendante et qu’il ne souhaite pas entamer ou poursuivre le programme de reclassement professionnel.

    Rem. : Le seul fait que le travailleur a retrouvé un emploi salarié ou développé une activité indépendante ne dispense pas l’employeur de proposer une procédure de reclassement. Cette dispense n’a lieu que si le travailleur souhaite clairement renoncer à la procédure parce qu’il a retrouvé un emploi salarié ou développé une activité indépendante. 

  • Quid en cas de rupture du contrat de travail pour cas de force majeure ?